Agenda & Actualités

2020

07.11.2020

Église Saint-Michel 

Œuvres de Monteverdi, Vivaldi, Mozart, Bizet, Rossini, Berlioz …

Anousha Nazari  Soprano

Matthieu Ferrandez  Orgue

06.06.2020

Pour accéder cliquez ici

Musicians are taking the time to record small ensemble works from home during COVID-19. Here, Anousha Nazari (mezzo-soprano, based in France), Sanaz Sotoudeh (piano, based in the UK), and Amin Ebrahimi (clarinet & music arrangement) perform the ‘Danse Macabre’ by Camille Saint-Saëns.

The idea was to connect to each other from different parts of the world during quarantine, and do a creative work while live performances are not happening.

 

 

01.03.2020

Interview avec le magazine Ventoux Opéra : Pour lire cliquez ici

 

2019

12.07.2019

Célébration persane de l’été

Court mûrier de l’École des Beaux-Arts de Paris

Tirgan, la célébration persane de l’été Vendredi 12 juillet 2019 à 18h00.

Programme

I. Le palais Ctésiphon

II. Le palais de Bistoun

III. Les trente mélodies de Barbod

IV. Le jardin de Chirine

C’est dans un lieu exceptionnel que nous allons vous offrir l’expérience d’un « jardin persan», à Paris: la magnifique et historique cour des mûriers de la prestigieuse Ecole des Beaux-Arts. En effet la majeure partie des miniatures persanes et l’imaginaire iranien se situent au cœur des jardins persans, des lieux paradisiaques où plusieurs types d’événements se déroulent.
L’une de ces festivités remarquables, c’est des banquets perses poétiques, et l’un des plus célèbres est relaté dans une œuvre majeure littéraire, Les Cinq Poèmes de Nezami. Il s’agit de l’Ode à l’amour de Khosro et Chirine par Barbod et Nakissa, deux grands artistes iraniens de l’époque sassanide.
C’est ainsi que nous invitons des dessinateurs de différents styles venir immortaliser par leur art notre célébration persane de l’été, là où nos sens vont voyager à travers le temps et l’espace poétiquement, musicalement et visuellement.

03.04.2019

Célébration du Printemps 

Amphithéâtre Richelieu de la Sorbonne

Le calendrier iranien (persan) est construit sur quatre jalons en fonction des célébrations pour chaque saison de l’année. l’Iranien célèbre la nature et les changements de saison depuis la nuit des temps. Chaque saison de l’année est célébrée à travers des fêtes en lien avec l’observation du ciel et de la nature.

Norouz est la fête de la célébration du printemps. Cette fête multimillénaire et iranienne par excellence a traversé le temps et les frontières.
– Cette fête rassemble tous les peuples de l’Empire perse, célébrée dans tout le continent culturel iranien (perse): en Iran, en Afghanistan, en Azerbaïdjan, en Inde, au Kazakhstan, au Kirghizistan, au Pakistan, au Tadjikistan, au Turkménistan, en Ouzbékistan ainsi qu’en Turquie, en Irak et en Syrie (notamment dans chez les Kurdes). Norouz annonce le Printemps et le nouvel an sur un souffle de renaissance, de poésie et d’amour.
– Les festivités de Norouz durent pendant 2 semaines et finissent avec la fête de la nature, le 13ème jour du printemps.

Mais Norouz, la fête du printemps, est bien plus que cela. Norouz symbolise l’unité culturelle et des traditions vieilles de plus de trois millénaires, célébrées par plus de 300 millions de personnes dans le monde, dans une vaste aire géographique. Ce qui incarne à la fois l’unite dans la diversité culturelle et une continuité historique malgré des ruptures successives.

L’ONU lui a d’ailleurs, donné le titre de « fête de la Paix » et reconnu Journée Internationale. Cette fête est reconnue comme « patrimoine immatériel de l’UNESCO ».

2018

16.05.2018

Auditorium Benito Juarez

14.04.2018

Musée Français de la Carte à Jouer

C’est au cours du XIXe siècle qu’a lieu une fulgurante rencontre musicale entre l’Orient et l’Occident. D’une part, les compositeurs français s’imprègnent peu à peu de l’orientalisme littéraire, enchantés par cette saveur alors toute nouvelle. Ils puisent dans ces récits et leurs voyages de nouveaux motifs, poèmes et rythmes, qu’ils adaptent aux instruments qui leur sont déjà connus : la voix, le piano, et les instruments de l’orchestre. D’autre part, les compositeurs persans mettent à l’honneur leur propre héritage, louant la beauté de leurs villes, de leur littérature classique et de leurs amours.

Anousha Nazari et Jeyran Ghiaee se proposent de faire (re-)découvrir ce melting-pot culturel lors d’un concert intimiste organisé au Musée Français de la Carte à Jouer. Elles vous entraîneront dans un voyage temporel et musical, puisant des morceaux pour piano et voix dans le répertoire des musiques de chambre romantiques européennes et persanes qui ont découlé de ces rencontres interculturelles.

09.04.2018

Hôtel de Lauzun

L’hôtel de Lauzun, remarquable demeure du XVIIe siècle, a abrité au cours de son histoire des personnalités sulfureuses telles que le Duc de Lauzun qui lui a laissé son nom, mais aussi des artistes et écrivains tels que Joseph Ferdinand Boissard, Théophile Gautier et Charles Baudelaire. Les salons de l’hôtel de Lauzun accueillaient dans les années 1840 les réceptions très privées du club des Haschichins, au cours desquelles artistes et personnalités en vue expérimentaient les paradis artificiels.

Dans cet intérieur baroque empreint d’histoire littéraire, la douce mélodie du kamancheh et le verbe amoureux des poètes persans se mêleront aux effluves des roses pour guider le public au travers du jardin de la poésie persane.

2016

Concert de musique traditionnelle persane

ENSEMBLE IRANIEN HALLÂJVASHÂN

Hallajvashan signifie « comme Hallaj », nom d’un mystique persan du Xe siècle.